L’autonomie d’un vélo électrique peut faire partie des critères de sélection au moment de votre achat. Alors, avant de vous décider, posez-vous les bonnes questions. En effet, les fabricants de vélos électriques annoncent des chiffres concernant l’autonomie de leur VAE, mais cette autonomie peut varier selon plusieurs facteurs. Explications.

Comment connaître l’autonomie d’une batterie de vélo électrique ?

Pour connaître l’autonomie d’une batterie de vélo électrique, il faut aborder la question de la capacité de la batterie. Effectivement, la capacité d’une batterie joue un rôle déterminant dans son autonomie. Plus la capacité de la batterie est importante, plus l’autonomie de la batterie sera grande. Les fabricants de vélos électriques indiquent la capacité des batteries de deux manières, à savoir :

  • en Wh ou Wattheure ;
  • en Ah ou Ampère heure et en tension.

Selon les marques de vélos, il faudra donc multiplier la capacité exprimée en Ampère par la tension en Volt. La tension est souvent égale à 36V. Concernant l’ampérage, il peut varier entre 5Ah et 18Ah. La capacité exprimée en Wattheure varie entre 300 et plus de 700 Wh pour les derniers modèles de vélos électriques. Plus la capacité est élevée, plus il est possible de faire de kilomètres.

Quels facteurs prendre en compte pour définir l’autonomie d’un vélo électrique ?

Outre la capacité de la batterie, d’autres facteurs influencent directement l’autonomie de la batterie. Premièrement, il s’agit du mode d’assistance. Mode éco, mode sport ou encore mode normal, la consommation d’énergie peut passer du simple au double selon le mode choisi par le cycliste. Le deuxième critère concerne le terrain. Rouler en ville ou en montagne influence également l’autonomie de la batterie. Des chemins escarpés et des routes vallonnées consomment plus d’énergie. Mais le fait de s’arrêter et de redémarrer régulièrement en ville consomme aussi de l’énergie. Le poids du vélo est un autre élément qui peut réduire l’autonomie de la batterie. Plus le vélo est chargé, plus il consommera d’énergie. Il faut également rappeler le rôle de la météo sur l’autonomie d’une batterie. Avec le froid, la batterie a tendance à consommer davantage d’énergie. Il en est de même avec un vent de face. Enfin, d’autres facteurs sont à considérer, comme :

  • l’état de la batterie ;
  • les pneumatiques ;
  • la qualité de la batterie en elle-même et le moteur ;
  • le gonflage des pneus ;
  • la cadence de pédalage et la vitesse moyenne du cycliste.

Comment augmenter l’autonomie de la batterie de son vélo électrique ?

Pour augmenter la batterie de son vélo électrique, il est important de choisir le bon mode d’assistance et de passer les vitesses au bon moment. Il faudra également veiller à respecter le cycle de charge. Un cycle de charge correspond à une charge et à une décharge complète de la batterie. L’autonomie d’une batterie de vélo électrique peut aussi s’exprimer en cycles de charge. Par exemple, certaines batteries de VAE peuvent durer jusqu’à 2 000 cycles de charge. En hiver, lorsque le VAE est moins utilisé, il ne faut pas oublier la batterie. Au contraire, il convient de la recharger régulièrement. L’autonomie d’une batterie dépend de nombreux facteurs. Il est possible de l’optimiser en adaptant son comportement et en prenant soin de son vélo tout au long de l’année.